Industrie pétrochimique

L'industrie minière et pétrolifère utilise des machines et des installations qui peuvent être des sources importantes de bruit et de vibrations. Par exemple, les opérations de forage et de pompage des matériaux extraits.

En outre, les structures des installations sont souvent réalisées avec des matériaux métalliques (par exemple, des plateformes pétrolières offshore) qui favorisent donc l'amplification et la transmission des vibrations introduites par les sources.

Les vibrations peuvent provoquer des dommages aux structures et aux machines en sollicitant leur résistance. De plus, les opérateurs, sur ces installations sont gênés par les vibrations et le bruit, pouvant entraîner du stress et d'éventuels accidents.
 
Globalement, il est manifeste que la nécessité d'utiliser des supports antivibratoires a un double effet : isoler les machines sources de vibrations afin d'éviter la pénétration d'énergie vibratoire dans les structures de l'installation extractive, et protéger les systèmes plus fragiles (tableaux électriques, instrumentation et autres appareils électroniques) contre les vibrations environnantes.

Si à ces aspects nous ajoutons l'objectif de réduire au minimum les arrêts de l'activité dus aux pannes et l'exigence d'opérer toujours dans un cadre de sécurité maximal, on peut conclure que les systèmes antivibratoires à adopter doivent être très fiables et  présenter des systèmes de sécurité susceptibles de garantir la tenue des contraintes en cas d'affaissement/usure des parties en caoutchouc : dans la gamme Vibrostop, la sélection se porte donc sur la série Vibrostop AA, et pour les charges plus élevées sur les Vibrostop TSZ.

Si un besoin de résistance maximale aux agents atmosphériques se fait sentir (corrosion saline et forts écarts de température) et/ou à la contamination des huiles et des combustibles, le choix se porte alors sur les isolateurs des séries Vibrostop MM et Vibrostop Cavoflex.