Machines industrielles

Dans les ateliers de production, il existe des machines et des installations actives en continu générant du bruit et des vibrations qui, lorsqu'ils dépassent un certain seuil de tolérance, exigent une isolation permettant de protéger la santé des employés travaillant à proximité (Décret législatif n° 81/2008).

Dans d'autres cas, les machines-outils pour l'usinage mécanique de haute précision ou les bancs de contrôle de la qualité tolèrent des niveaux de vibrations très faibles à l'entrée, non-compatibles avec l'environnement dans lequel ils sont installés.

La meilleure solution, qui préserve la rigidité nécessaire du plan d'appui et augmente la masse suspendue, est de réaliser sous la machine/l'équipement à isoler une fondation séparée du reste de l'environnement, posée sur des supports antivibratoires (Vibrostop G, Vibrostop BPDVibrostop AA et Vibrostop TSZ).

Dans la plupart des cas, cette solution n'est pas économique (en termes de coût d'intervention et en raison de l'arrêt de la production) et l'on préfère positionner directement la machine sur des isolateurs antivibratoires : pour un simple appui, lorsque le frottement suffit pour maintenir le positionnement, il est possible d'utiliser les séries, Vibrostop BPD, Vibrostop GVibrostop TSGE et Vibrostop TSPP ; ou avec une contrainte au sol, s'il existe des forces horizontales qui tendent à déséquilibrer la machine, il convient d'utiliser les séries de systèmes antivibratoires, Vibrostop AAVibrostop Flexobloc et Vibrostop TSZ.

Lorsque le problème de l'élimination des vibrations est secondaire, exigeant une mise à niveau parfaite de la machine, il est possible de résoudre le problème avec les pieds réglables (Vibrostop ZREG) qui ont toutefois de modestes capacités d'isolation.